1. BOIS DE L’EAU

Hydratation. Hydratation. Hydratation. L’eau va te permettre de booster ton système durant l’entraînement. On est comme des plantes. Plus tu bois, plus tu rayonnes. Sinon tu es comme une fleur fanée et oubliée sur le coin du comptoir.

 

2. NE TE POSE PAS TROP DE QUESTIONS

« Est-ce que j’ai le goût? Me semble que j’ai mal dormi. Je suis encore raquée de la dernière fois. » Just. Do it. Je sais, c’est une phrase marketing connue, mais elle est pile-poil. Arrête de réfléchir. Sors ton tapis, ouvre ton cahier d’exercices ou ton vidéo d’entraînement, pi envouèye les abdos!

 

3. VARIE TES EXERCICES

Quand tu fais toujours la même chose, c’est plate. Varie tes exercices. Même si tu fais toujours le pont – par exemple (un des meilleurs exercices Pilates) – il existe 1 million (j’exagère à peine) de variantes possibles. Le pont marché, le pont à une jambe, les pompages, les pieds sur le rouleau, le petit ballon entre les genoux, la colonne sur le demi-rouleau, les pieds sur le ballon avec des extensions de jambe (grande respiration), alouette. Amuse-toi!

 

4. FAIS-LE AVEC UNE AMIE

Quand s’entraîner une fois par semaine rime avec voir Vanessa, faire des blagues de pet et aller prendre un café après, c’est le summum du bonheur. Tu t’entraînes sans trop t’en rendre compte parce que tu es à 100% dans le plaisir d’être avec quelqu’un que tu aimes. Il faut juste que les fous rires ne t’empêchent pas de bien exécuter les mouvements et de garder ta concentration pour bien évoluer. Ça s’est déjà vu, je dis ça de même…

 

5. TROUVE UNE BONNE ENTRAÎNEURE QUE TU RENCONTRES RÉGULIÈREMENT

Ton entraîneur va te permettre de garder le cap sur tes objectifs, corriger tes erreurs de posture et de respiration, répondre aux nouvelles questions qui surgissent au fur et à mesure que tu évolues, mettre à jour ta routine et te motiver à faire tes devoirs. « Je sais que je vais la revoir lundi prochain, je suis mieux de faire mes squats comme il faut! ». Si tu es une débutante qui a besoin d’un suivi plus serré, 3 fois par semaine est souhaitable (si ton budget le permet). Si tu es intermédiaire, tu peux voir ton entraîneur 1 fois par semaine pour garder le cap et t’entraîner seule 2 autres fois par semaine avec une routine personnalisée. Et si tu es avancé et autonome avec une posture impeccable, alors 1 fois par mois peut suffire, pour remettre ta routine à jour et la faire évoluer convenablement.

 

6. PLANIFIE TES RENDEZ-VOUS À L’AVANCE

C’est ça. Engage-toi à l’avance pour ne pas te trouver des excuses et perdre le momentum. Garde des rencontres d’entraînement constante, comme ça tu n’as pas le choix. « On se voit mercredi! »

 

7. FIXE-TOI DES OBJECTIFS S.M.A.R.T.

S.M.A.R.T. ça veut dire : Spécifique. Mesurable. Atteignable. Réaliste. Temporel. Les objectifs Smart te permettent d’avoir un objectif précis qui te motive à te pousser au-delà des limites que tu croyais possible. Par exemple : « je veux être capable de tenir une planche de base pendant 2 minutes, d’ici à 4 semaines. Pour réussir, il va falloir que je la fasse 3 fois par semaine, après le dodo des enfants. »

 

8. NOTE TON ÉVOLUTION

Sors-toi un joli petit carnet (turquoise, de préférence) où tu pourras noter ton évolution. Tu vas remarquer qu’il y a beaucoup de choses que tu n’arrivais pas à faire il y a un mois que tu peux faire aujourd’hui FA-CILE! C’est cool non? Tu vas commencer par te sentir différente. Ensuite tu vas le voir et finalement tes proches vont le remarquer.

« Qu’est-ce que t’as changée Julie, t’as l’air plus droite me semble »

« Je sais, c’est mon Pilates ».

 

9. ACHÈTE DES P’TITS ACCESSOIRES

Il y a plein de petits accessoires pas chers que tu peux acheter pour pimper tes exercices et les rendre plus excitants. Ils offrent des défis d’équilibre motivants et qui travaillent tes stabilisateurs profonds. Les balles, les petits ballons, les rouleaux, les Bossus, etc. Encore une fois, s’amuser est la clé!

 

10. GARDE TES ACCESSOIRES DISPONIBLES

Fais-toi un petit coin entraînement à la maison. Garde ton tapis à vue, ton rouleau et ta balle dessus, comme ça ils vont faire partie intégrante de ton quotidien. Et de grâce, gonfle-moi ça ce ballon-là, tsé celui qui traîne dans ton garage depuis toujours…

 

11. METS-TOI UNE ALARME SUR TON ORDINATEUR

C’est prouvé que le cerveau a besoin de s’oxygéner pour favoriser la concentration. Chaque heure, prends 5 minutes pour bouger. Sors dehors, marche rapidement, un petit sprint, quelques squats sautés et hop! De retour au clavier. Ton corps va te remercier.

 

12. BOUGE EN NATURE

Quand l’être humain est dans la nature, il n’y a plus de questions. Que des réponses. Tout prend son sens. Toutes les fois où j’ai enseigné en pleine nature, il y avait une flagrante augmentation de la qualité de la présence et de la concentration de mes étudiantes. La nature nous remplit, nous oxygène, nous calme. Danse parmi les arbres s’il le faut, remplis tes poumons d’air et sens la zénitude te remplir l’âme!

 

13. METS TON ‘TIT POWER KIT DE GUERRIÈRE

On a toutes un petit kit qui nous fait sentir comme Beyonce qui court dans la brousse. Pas obligé de payer des grosses marques, prends ton top préféré avec tes leggings roses en pattern de palmiers, va puiser dans la force qui gronde au creux de ton ventre, pis force me belle.

 

14. TROUVE UN LIEU OÙ TU PEUX FLEURIR EN TOUTE CONFIANCE

Je sais que mon titre dit 13 astuces, mais j’avais envie de t’en donner une quatorzième… ?Les gyms bondés de monde, ce n’est peut-être pas pour toi. Tu souhaites t’entraîner dans un lieu plus intime? Un lieu où tes « erreurs » ne seront pas exposées à des yeux indiscrets. Un endroit où tu ne seras pas obligée d’être témoin d’hommes de Cro-Magnon qui grognent en soulevant leurs poids lourds, admirant le reflet de leurs muscles dégoulinants devant des miroirs éclairés par une lumière néon. Ce lieu intime dont tu rêves existe, crois-moi.

Rejoindre la conversation

2 commentaires

  1. Lorsque je lis tes suggestions cela m interpellent. J ai 57 ans’, je me suis tjrs entraînée durant les dernières années soit 12 ans. Mais certaines douleurs ont commencé au bas du dos, puis une épaule, puis dernièrement le sciatique. J ai cessé l entraînement depuis 3 mois environ, gym et course 2 fois semaine. Je fais encore des étirements et vient de me ré’inscrire au Yoga chaud que je n ai pas commencé encore. Mais au réveil mon bas de dos me fait mal tout le temps. Mes muscles fessiers aussi. Et ce même si je ne m entraîné pas. Je ne comprend pas ce qui m arrive.

    1. Bonjour Guylaine! Il faut que tu fasses des étirements spécifiques de la chaîne postérieure avant de te coucher pour soulager tes douleurs. Viens me voir en privé si tu veux que je te montre tout ça en détail!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *