Télécharge ta routine gratuite Abdos Forts - Dos Content ici! >>

Comment Micheline a SOULAGÉ SES DOULEURS - malgré la peur, le stress et le scepticisme

>> Défile plus bas pour voir la vidéo du Mini-Atelier <<

Micheline a un cancer incurable de la moelle osseuse depuis 12 ans, elle a eu quelques greffes et des périodes de chimiothérapie.


Avant de me rencontrer, elle avait des douleurs aiguës au dos et à la sacro-iliaque, des problèmes musculo-squelettiques et une inflammation grave du périnée, ce qui faisait qu'elle était incapable de s'asseoir.


Elle se sentait découragée et déprimée malgré les dizaines de spécialistes qu'elle avait été voir.


Défile vers le bas pour écouter l'histoire de la courageuse Micheline.


Dans cette conversation, Micheline explique:


  • La façon qu'elle a réussi à enlever la barrière de sa PEUR, de son stress et de son scepticisme après avoir rencontré tellement de thérapeutes
  • Comment certains médicaments l'on rendu AGRESSIVE et quand elle s'est rendu compte que les infiltrations de cortisone n'étaient pas l'unique solution
  • Sa NOUVELLE FAÇON de collaborer avec les médecins pour aller mieux après avoir vécu l'errance médicale et que personne ne savait ce qu'elle avait
  • Tout ce qu'elle peut faire maintenant; BOUGER sans douleur, avoir plus d'énergie, un meilleur moral, être motivée et de bonne humeur, même si au départ elle n'avait aucune idée par où commencer


Son conjoint lui a dit: « C'est Hinda qui t'as le plus aidé avec ton problème » 


Si toi aussi tu as l'impression que tu ne vas jamais t'en sortir et que tu ne seras plus capable de reprendre ta vie d'avant, il faut que tu saches que c'est possible.


Même si tu as plus que 60 ans, même si tu crois que tu as tout essayé et même si tu es terrorisé à l'idée de recommencer à bouger.


P.S. Ma phrase préférée de tout l'entretien c'est quand Micheline dit: « Il faut être en forme pour être malade » ...


Et elle a tellement raison!


Quand on a des outils solides pour affronter la maladie, la chute est moins pénible. C'est comme avoir un casque en tombant de ton vélo: ça fait mal quand même, mais c'est cette protection qui fait la différence entre: je me relève avec quelques égratignures sans impact sur ma journée OU je passe deux jours à l’hôpital.

Veux-tu savoir comment éliminer

tes maux de dos?

TRANSCRIPTION:


Bonjour Micheline,
merci d'avoir accepté mon invitation.
Je suis super contente
que tu sois là aujourd'hui.
Donc ma première question c'est qu'est
ce qui se passait dans ta vie
qui t'a poussé à aller chercher de l'aide
pour la gestion de tes
douleurs et de ton stress?
J'ai une personne qui a un cancer
depuis une douzaine d'années,
j'ai eu des greffes, de la chimio,
j'ai eu plusieurs conditions invalidantes,
beaucoup de problèmes musculo
squelettiques au sacro iliaques,
au dos, etc.
Des douleurs périnéale énormes,
au dos sévère, aigüe
qui m'ont vraiment invalidées.
À vrai dire, c'était plus que du stress.
J'étais vraiment découragée,
j'étais déprimée,
je me disais "je ne serai plus jamais
capable de faire du sport,
qu'est ce qui m'arrive?" Quand on
a une maladie comme la mienne,
j'ai un cancer incurable de
la moelle osseuse.
Il faut être en forme pour être malade.
Tout mon corps a vécu ce
stress là et
ça, s'est métabolisé dans mon
corps sous forme de différentes
douleurs. Pendant 60 ans
tout va bien
puis là à un moment donné, le corps lâche comme
on dit en bon québécois, mon corps à lâché
et là, le mental là, Hinda c'est incroyable
mon mental était vraiment bas. Moi qui est
toujours une fille motivée, hyperactive,
qui fait plein d'activités.
Je ne me reconnaissais pas et j'étais pas
soulagée parce que j'avais
pas de médication.
J'ai vécu l'errance médicale, etc.
Les médecins n'étaient pas à l'écoute
de ce que je vivais,
personne ne savait ce que j'avais.
C'est ça le problème.
Je faisais du Qi Gong, alors du yoga,
je faisais aussi de l'aérobie
chez Nautilus, alors j'ai essayé de reprendre
ces exercices là,
mais malheureusement j'ai pas été capable
de les reprendre parce que j'avais
beaucoup de douleurs.
Alors j'avais une grosse crainte
de reprendre les exercices et je savais
pas quel type d'exercice fallait que je
fasse et dans quelle séquence les faire.
Donc, qu'est ce qu'il faut
que j'aille délier en premier lieu?
Tu sais les nœuds qu'on
a dans notre corps?
J'en avais tellement partout.
Et puis j'avais quand on a beaucoup
de douleurs et puis on fait des exercices et
qu'on a de la douleur, bien
on est réticente à faire de la douleur.
J'avais de la difficulté à m'asseoir.
J'étais pas capable de m'asseoir à cause
de la névralgie que j'avais au périné.
J'avais peur de recommencer mes exercices,
alors je ne savais pas sur quel pied danser.
Puis il y a personne excuse moi le mot là,
je ne dis pas ça péjorativement.
Les ostéos, les physios
m'aidaient là, essayaient de m'aider le plus possible
mais comme personne
ne savait ce que j'avais
alors par où on commence quand on
a de la douleur extrême comme ça?
Puis qu'est ce qui a été l'élément
déclencheur qui t'a convaincu
de vouloir travailler avec moi
où est ce que tu t'es dis
"Go, c'est avec elle que je me lance,
j'y vais."
Écoute, c'est moi.
J'ai été de référence à référence.
D'une ostéopathe à une autre ostéopathe
qui m'a référer à quelqu'un qui te connaît
bien Claudia et qui moi c'était une ostéopathe spécialisée en névralgique pudendale.
C'est important de le dire parce que cette
personne là j'ai une confiance en elle,
donc c'est elle qui m'a parlé de toi,
du programme que t'offrais à tes clientes, du
programme personnalisé que tu offrais
du coaching de vie,
que tu offrais et elle te connaissait
bien comme personne,
elle me connaissait aussi,
donc elle voyait probablement que nos
personnalités étaient pour fiter
entre parenthèses, s'harmoniserait bien.
Donc c'est elle qui m'a donné
ton nom et j'étais sceptique
hinda Je vais être honnête avec toi,
je dirais mes références parce
que j'ai vu tellement de gens.
Oui.
Et là je me suis dit "Oh ok", mais j'ai
posé beaucoup de questions.
Je me souviens très bien, j'ai
réfléchi, je t'ai rappelé et j'ai dit
c'est correct j'y adhère. J'ai vu
que c'était vraiment un contact humain.
J'ai vu ta grande sensibilité,
l'empathie que t'avais avec moi.
Ton contenu est très riche,
même moi après un an et demi
je repasse encore des choses que j'ai même
pas encore vu, alors c'est beaucoup
j'appelle ça ma boîte à outils. Tu sais on a plusieurs
boîtes à outils pour faire de la réno.
Mais là j'ai ma boîte à outils santé
et bien-être. J'en fais toujours et on
dirait que si je ne le fais
pas là, ça me manque.
C'était quoi les premiers changements
que tu as commencé à remarquer quand on
a commencé nos rencontres ensemble?
Le premier changement c'était
vraiment que je pouvais bouger,
alors je pouvais bouger,
faire des exercices sans douleur.
Il y a aussi d'avoir plus
d'énergie, les changements c'était
j'étais capable bouger, puis en bougeant,
on a plus d'énergie. Plus on a
d'énergie, plus notre
moral s'améliore, se sent plus motivé.
Tu sais c'est tout
inter-reliés, les émotions
s'améliorent, on est
plus de bonne humeur, etc.
Toi tu montes comment bien
faire les exercices, on en fait
des fois pas beaucoup dans
une séance, mais on les fait correctement
et on sait bien les faire.
Puis comme ça, on est moins découragé
parce qu'il faut adapter nos exercices en vieillissant.
Parce qu'on a vraiment été éduqué
dans une espèce de
se faire pousser pour performer.
Faque de changer son état d'esprit,
son approche, où est-ce que l'objectif
ce n'est plus de performer,
c'est pas d'être parfaite.
L'objectif, c'est que tu te sentes mieux
dans ton corps et que tu débarrasses
de tes blessures, puis de tes douleurs et
de comment tu te sens, de te sentir mieux.
Plus on évolue avec toi,
plus on se sent en confiance.
Parce que là, on se rend compte qu'on
est capable de faire des choses,
on est capable de faire de l'exercice.
Puis on devient plus autonome,
alors on est capable de choisir ce qu'on
veut faire quand on veut le faire.
On a moins besoin de toute cette
panoplie de médecins ou de professionnels.
Je ne dis pas qu'ils ne nous aide pas,
c'est complémentaire,
mais je pense que nous même, il
faut faire un effort de notre côté.
J'ai reçu des traitements
de certains médecins
qui m'ont grandement aidé.
Mais si moi, c'est sûre qu'il faut que je
me maintienne en forme, il faut que je fasse
des exercices, parce que c'est pas juste
des injections, des infiltrations
qui vont régler mon problème.
Mais j'avais pas eu autant de douleur
que j'avais eu l'année dernière.
L'autre année, en 2021, j'avais
jamais eu autant de douleur que ça.
Donc.
Il faut, il ne faut pas
attendre comme j'ai attendu.
Puis faut agir sur soi
puis en collaboration avec toutes les
les médecins, mais surtout
toi qui m'a grandement aidé
là à partir de,
parce que les médecins ont
des limites dans leur,
dans leur champ d'intervention.
Ils sont là pour t'aider, mais à chaque
fois, c'est nous qui les guidons.
Mais qu'est ce qui est important
c'est qu'avec ta technique ou les choses
que tu nous montres on est capable.
On va voir des spécialistes maintenant
je vais voir un spécialiste et je suis capable
de lui dire c'est quoi
la douleur que j'ai,
c'est quoi le type d'exercice que je
peux faire ou que je ne peux pas faire.
Alors ça aiguille
les professionnels de la santé
sur ce qu'on est.
Parce que quand tu es dans le
stress puis ton état émotif etc,
tu n'es pas capable de dissocier
c'est quoi,
qu'est ce qu'il faut que tu dises
aux médecins pour les guider davantage?
Pour que ça aille mieux
dans ce traitement là?
Parce que c'est,
tu comprends?
Donc, c'est important, moi
c'est ça que j'ai appris.
Tout ça, c'est des petites choses qui font
en bout de ligne que c'est
au bout d'un an et demi
là, je me rends compte que j'ai bien
des améliorations qui se sont faites au fur
et à mesure et mon conjoint
partage la même chose.
C'est bien de dire là, parce qu'il me dit
c'est ce programme là avec Hinda
t'as le plus aidé à présent.
Ça me fait tellement plaisir que tu
me dises ça, c'est comme
du bonbon. - Ben moi je le dis c'est
Les médecins aujourd'hui
sont ouverts à ça.
Et ceux vraiment qui sont
qui parlent beaucoup sont ouverts
à comprendre puis à connaitre,
puis quand tu leur arrives avec:
"ben voici, moi j'ai ça, ça, ça" ben là ils sont comme
Tu sais t'es pas là à attendre,
moi je suis pas là à attendre le traitement.
- Et c'est ça qui est le fun,
c'est une collaboration.
Moi je ne peux pas faire ce que les médecins
font, puis les médecins ne peuvent pas faire
ce que moi je fais, c'est à dire qu'ils ne donnent
pas un programme d'entraînement aussi
détaillé, ben pas du tout, avec
des corrections posturales,
avec la méthodologie exacte pour s'en sortir soi même.
On a chacun nos zones d'expertise
et c'est ça la beauté de la chose
c'est quand on utilise tous
les experts pour aller mieux.
Tu disais: une des choses qui était le plus
difficile, c'était de vaincre sa peur.
C'est quoi toi qui t'a
aidé à vaincre ta peur?
Est-ce que t'as un truc?
Je dirais que c'est le mouvement.
Être dans le mouvement.
Alors ce que je veux dire, c'est que...
Je vais te dire quelque chose,
je voulais le dire un peu plus tard,
mais je vais le dire tout de suite c'est
que toi, quand on va chez toi
ben t'as un plan de match pour nous,
alors tu nous aides à nous surpasser.
Alors quand on arrive,
on pense pas qu'on est capable.
Mais en tout cas, moi c'est
comme ça que j'ai vécu ça.
Je ne pensais pas être capable,
mettons, la troisième séance
de pouvoir faire la table, etc.
Tout ça,
la table d'entraînement et là
tu l'as fait et tu nous,
tu nous aide à nous surpasser constamment,
ce qui fait que ça nous aide
à enlever la barrière de la de la peur.
Tu comprends,
on a peur de sauter dans le vide là,
mais toi tu nous enlèves cette barrière
un peu de la peur en nous,
mais tu le fais de façon subtile là.
Oui
mais je vois bien que quand on va chez toi
dans les exercices, tu nous pousses un peu,
mais c'est ça qu'il faut faire là.
Tu sais, c'est comme les champions
olympiques, là, le coach,
on pousse un petit peu plus que ce que
mais tu sais qu'on est capable
de le faire, mais que nous,
on le ferait pas nous mêmes.
C'est ça, je vous jette dans l'eau,
sauf que vous avez des
flotteurs et
je suis à côté de vous dans l'eau.
C'est sécuritaire. Ça c'est très bon,
c'est une très bonne comparaison Hinda,
c'est vrai on se sent en sécurité,
parce que tu nous entoures.
Moi je suis dans un état relativement
fragile dans ma vie,
mais toi tu nous entoures,
la sécurité c'est très important.
Ce qui est magnifique chez toi,
spécifiquement Micheline, c'est que tu
avais l'ouverture d'apprendre.
Il y a des gens après un certain âge,
ils sont comme un peu fermés à ça.
Ils ont vécu beaucoup de choses,
puis là ils sont comme "moi,
je n'ai plus rien à apprendre"
C'est pas ça qu'ils disent,
mais c'est ça leur posture.
Et toi, tu as une posture complètement
opposée où est ce que, malgré ta grande
expérience et tout ce que tu as vécu
dans ta vie, t'es toujours ouverte
à apprendre plus. Et c'est la meilleure
posture pour guérir finalement.
Parce que c'est en étant ouvert
à des nouvelles choses comme ça qu'il y a
des clés importantes qui te permettent
d'avancer et de te libérer
de ce qui ne te sert plus.
Fait que vraiment bravo pour ça.
Il y a des médications que j'ai pris
dans le passé,
qui ont fait en sorte que ça m'a
créé des problèmes au niveau des cerveaux,
au niveau de mes cellules,
ça m'a donné de l'agressivité,
je ne dirai pas de l'anxiété, plutôt de l'agressivité
envers les gens autour de moi.
Exemple le Décadron,
c'est la dexamethasone, la cortisone c'est une
forme de cortisone qu'on reçoit beaucoup,
la majorité des patients reçoivent ça.
Donc ça c'est vraiment une médication
qui stimule le cerveau et souvent
de façon, ça nous donne beaucoup
d'énergie, mais ça nous rend aussi très
agressif parce qu'il faut tout
faire en l'espace de peu de temps.
Donc en ayant des méthodes de méditation.
Et comment se calmer parce que c'est
pas juste faire de l'exercice.
Tout ce que tu nous dis c'est aussi
faire la méditation,
la méditation des anges,
la méditation de se calmer des fois là on
prend juste quinze minutes et on se calme.
Là ça fait toute la différence.
On repart notre journée.
Oui mais c'est ça qui fait
que les exercices ont de l'impact.
Si tu fais tous tes exercices
puis ton système nerveux est comme ça
parce que ta tête est partout,
puis tu as plein de stress de ton travail
de ta famille, mais les exercices
ont pas d'impact sur toi.
Donc ouvrir la porte de la gestion
du stress,
c'est une porte qui est incontournable
pour pour guérir les maux de dos
là vraiment.
Ben moi je recommande à tout le monde
en 2023 de se faire un cadeau puis
d'aller te voir, au moins d'apprendre
à te connaître, de voir quels sont
les programmes que t'offrent.
Merci, merci, merci beaucoup Hinda.
Puis je souhaite à toutes d'avoir une très
belle expérience avec toi et de
nous revenir sur leurs expériences.
Parfait !
Fait qu'on se rappelle éventuellement.
Oui, on se voit bientôt.

Copyright 2023 @ Tous droits réservés à L'appartement Pilates inc. ™️

Politiques de confidentialité | Termes et conditions | Avertissement

bonjour@lappartementpilates.com