La bienveillance en entraînement

Avec les années, j’ai appris l’importance de se connecter à un état de bienveillance durant chaque entraînement. Ça peut paraître évident, mais ça m’a pris un certain temps à me canaliser sur cette approche de façon constante, à chacun de mes cours, peu importe la personne qui est devant moi ou l’état d’esprit dans lequel je me trouve. Dans ma vingtaine j’étais centrée sur moi-même, sur mon expression artistique en danse et mes besoins individuels. J’ai ensuite appris le plaisir de donner des outils permettant le bien-être chez l’autre. Ça a été une grande leçon de patience, entre autre parce que quand on entraîne une clientèle à temps plein, on répète souvent les mêmes choses: engage tes abdominaux à l’expiration en creusant le nombril vers la colonne, etc. Quand on débute, on peut s’impatienter et oublier que la personne qui est devant nous exécute tous ces mouvements pour la première fois. Il faut également avoir la bienveillance de respecter ses limites, pour soi et pour l’autre. Dans une société centrée sur la performance, on peut oublier l’objectif premier: se sentir mieux, améliorer son bien-être. L’important est de se comparer avec soi-même et d’évoluer selon ses expériences et son bagage physique. Patience, moment présent et bienveillance, 3 aspects qui guident mon travail afin de trouver exactement ce dont l’autre a besoin. Désormais chaque entraînement est plus léger, plus facile, je prends le temps d’intégrer chaque nouvel élément, je sais ce qui compte et je connais mes limites. Je ne peux pas tout résoudre, je fais de mon mieux considérant l’état et l’ouverture de l’autre. Quand ça déborde au-delà de mes compétences, je réfère à un autre professionnel. Il faut également se rappeler que rien n’est personnel. Si ton étudiante ne se sent pas bien aujourd’hui, qu’elle est stressée, en retard, ou irritée, ce n’est pas de ta faute et ça ne t’appartient pas. Le moment présent est tout ce qui compte et on essaie de ramener l’étudiante à cette vérité là, avec tous les outils qui existent en entraînement pour combattre le stress. Le seul mot d’ordre: être dans son corps ici et maintenant.